Pour être plus créatif et envisager la vie comme une aventure…

… Ou comme une oeuvre d’art. Voici deux caractéristiques que l’on retrouve chez la plupart des artistes, et qui permettent de libérer notre potentiel créatif :

L’ouverture

..au monde qui nous entoure, mais aussi ouverture aux autres, à la diversité des expériences, des sensations, des centres d’intérêts. Géniale, l’ouverture est fondamentale lorsqu’on est dans une démarche créative : Se renouveler, s’ouvrir à des domaines différents, être ouvert à la différence, à l’insolite, aux émotions, aux sensations fortes, aux fantasmes. S’ouvrir à tout ce qui favorise l’imagination.Ressentir, s’imprégner, se confronter à. Bref vivre aussi pleinement que possible, accumuler des souvenirs, des images, des idées.

La pensée divergente

C’est dans un cours de fac sur la mise en oeuvre artistique que j’ai entendu parler pour la première fois de la pensée divergente. Contrairement à la pensée convergente ( capacité à donner une seule réponse, la « bonne » réponse), la pensée divergente  est la capacité à concevoir de multiples réponses pour un sujet donné.

Par exemple : quelle utilisation peut on faire d’une cuillère à soupe (ou de n’importe quel objet du quotidien, cela pourrait être par exemple une pince à linge…) en essayant de trouver le plus de réponses possibles et imaginables en sortant des limites d’une utilisation classique…Je vous invite à faire le test,  cela peut se révéler étonnant !

Avec la pensée divergente on est bien, on se sent léger, car  on est dans l’irrationnel et l’intuitif plutôt que dans le raisonnement logique. Elle permet de favoriser la créativité et se caractérise  par :

La fluidité :

Capacité à multiplier les réponses et les idées pour un sujet donné. On se détache de ce que l’on connait, de ce que l’on a appris et  on tente de produire un maximum de réponses et d’idées différentes. La spontanéité et les associations d’idées sont ici favorisées. Pour cela, il est important de mettre tout jugement critique de côté.

La flexibilité :

L’aventure continue, ici on est en pleine ouverture qui permet de ne pas s’enfermer dans  des clichés, de casser les codes, d’élargir son champs de représentations, sans jugement ni censure. Ici c’est le regard qu’on porte sur les choses qui est différent.

L’originalité :

Trouver des idées nouvelles, innovantes, faire du neuf avec du déjà vu, oser, surprendre, s’autoriser à être décalé pour exprimer sa singularité. On s’amuse de plus en plus !

La mise en oeuvre (élaboration) :

C’est la réalisation,  l’action de produire une oeuvre artistique en établissant des connexions entre les choses. A cette étape on transpire ! On synthétise l’énergie qui vient d’être produite dans les étapes précédentes. Lier toutes ses idées et  ses expériences  pour produire une oeuvre concrète, en utilisant son savoir-faire est la partie qui mobilise une énergie considérable. C’est la dernière étape du processus, celle de la concrétisation, de la création physique.

 

Tout acte créatif implique …une innocence nouvelle de la perception, libérée de la cataracte des idées reçues.

Arthur Koestler (L’acte de création)

Et vous est ce que vous utilisez  la pensée divergente ?

Si  vous avez fait le test de la « cuillère à soupe », combien d’utilisations lui avez vous trouvé ? A faire chaque jour pendant 10 minutes, en changeant d’objet de temps en temps, comme « assouplissement des méninges ».

 

 

 

 

 

 

Comment favoriser et entretenir l’inspiration pour peindre ?

Mais comment se manifeste l’inspiration, cette imprévisible ?

 

L’inspiration est un état de grâce; si précieuse pour l’artiste, lorsqu’elle se présente c’est comme si toutes les portes s’ouvraient…Etre inspiré c’est un peu comme être amoureux, le monde soudainement prend une autre couleur. Tout ce qui peinait à s’accomplir, s’épanouit alors comme par magie. C’est un état de grâce proche de la passion qui nous donne des ailes et la capacité de nous dépasser, de percevoir différemment et de ressentir plus fort. Notre créativité n’a plus de limite ou presque… Quand elle est là, tout va bien, mais quand elle vient à manquer, plus rien ne va, nous n’avons plus de moteur. L’inspiration va et vient au gré de nos sentiments, de nos émotions, et ne se programme pas. Elle est imprévisible, tout au plus pouvons nous l’entretenir et la favoriser en usant de quelques moyens propres à chacun. Et là pas de recettes toutes faites. Chacun en fonction de sa personnalité trouvera ce qui fonctionne pour lui.

Voici quelques moyens qui m’aident à me mettre en condition et à trouver mon inspiration :

 

1 La musique

Et oui, je n’ai encore rien découvert de plus inspirant que la musique. Ce moyen correspond à ma personnalité plutôt intuitive et émotive et m’aide à rentrer dans le processus de création. Si vous y êtes sensible, la musique peut induire un état émotionnel favorisant l’émergence d’images et  d’idées très stimulantes pour la créativité. En modifiant l’ambiance par le rythme qu’elle nous impose, elle nous emmène et bouscule notre imaginaire.

2 Se mettre en condition

Avec un rituel, toujours le même pendant un certain temps au moins, comme par exemple marcher pendant une demi-heure en méditant, méditer, danser sur un rythme fou, prendre son café dans un petit troquet sympa avec son carnet de croquis, partager ce café éventuellement avec une copine, son mentor, un ami, son chien, faire une demi-heure de sport, mettre un morceau de musique qui nous inspire…Aller vers son travail en accomplissant des actes familiers, qui nous font du bien et nous rassurent, cela peut aider également.

3 La pression de l’engagement

Lorsque je suis liée par un contrat ou une commande de tableau, les choses se mettent en place naturellement, malgré un sentiment d’inconfort  et d’une petite angoisse qui finalement se révèlent stimulants. L’inspiration dans ce cas est toujours présente, car tout mon être se tend vers mon objectif qui est de répondre à cette commande. Je me sens alors capable de soulever des montagnes, et me transforme littéralement. Le fait de travailler dans l’urgence  et sous pression accroît mes capacités et me donne une énergie folle.

4 « Se mettre chaque jour à l’ouvrage »

Peindre, peindre et re-peindre. L’inspiration vient en faisant…pas toujours mais ce n’est pas grave, l’essentiel étant de garder ce rythme quotidien et ne pas décrocher trop longtemps pour qu’il y ait une continuité.

5 Cultiver sa curiosité

Sortir, se changer les idées, rencontrer des gens, parler, échanger, se forcer s’il le faut, aller à des expos, des musées, au ciné, rester ouvert. Ne pas vivre en autarcie avec ses oeuvres, se renouveler. Cela enrichit aussi nos créations.

6 Expérimenter de nouvelles techniques

et ses projets sous formes d’esquisses libres, remplir des carnets à croquis, jusqu’au déclic. Accumuler des documentations, journaux, images, traces, objets inspirants.

7 Trouver sa muse ou son mentor

Et puis…Si rien de tout cela ne fonctionne il vous reste, pourquoi pas, cette alternative...celle de trouver une personne inspirante

 

Vous avez certainement des idées vous aussi, des trucs qui fonctionnent et vous aident à trouver l’inspiration pour ce que vous avez à accomplir, n’hésitez pas à les partager en laissant un commentaire, je suis preneuse de nouvelles idées.