atelier-tubes-peinture-manuelajoé

Pourquoi mon retour à la peinture ?

Décidée à tout changer,  j’ai un jour rangé mes pinceaux, mes supports, ma peinture et tout mon matériel, et à chaque fois que je rencontrais quelqu’un, la question inévitable finissait par fuser : Pourquoi est ce que tu ne peins plus ?…

Pendant 5 ans… Je disais à tout vent que je n’avais plus d’inspiration. En fait, j’avais perdu mes repères…Grand changement, nouvelle vie, remise en question…J’ai cherché à m’adapter. Tout juste quelques croquis encore et quelques travaux sur commande par ci, par là..Et puis le côté sympa quand même, c’est que je me suis mise à cuisiner plus, à être plus présente, et même (moins sympa) à devenir testeuse de jobs nouveaux, alors qu’avant j’animais des ateliers artistiques, mais bon… puisque l’inspiration semblait me bouder, je n’allais pas rester à ne rien faire…J’ai même appris un nouveau métier que je vais continuer à approfondir : praticienne en massages japonais, mais j’y reviendrai. Pour gagner ma vie  ces dernières années, on m’a vue devenir successivement vendeuse, secrétaire, conseillère à domicile et même aide-soignante… J’ai mis toute mon énergie à  chercher à rentrer dans un moule et à y trouver ma place. Vous savez, c’est comme vouloir entrer à tout prix dans cette petite robe dans laquelle  vous vous sentirez toujours déguisée. Mais j’avais envie d’avoir des collègues, d’être salariée pour me consacrer au reste, enfants, quotidien, amis sans me poser de questions, sans avoir à mettre mon travail artistique en avant, avoir les même préoccupations que mon entourage.

En cherchant à m’harmoniser avec mon nouveau mode de vie et à force de vouloir répondre à certaines attentes qui n’étaient pas les miennes, je me suis un peu perdue de vue. Et à force d’avoir envie de rentrer dans un moule qui ne m’allait pas, je me suis niée, et plus je pensais trouver ma place, moins je la trouvais. A la fin, je me suis dit que j’étais un cas désespéré.

Or, nous sommes tous uniques et nous ne pouvons donner le meilleur de nous qu’en étant sur la bonne route, celle qui nous correspond. Voilà pourquoi aujourd’hui je choisis d’assumer mon côté artiste  qui a besoin de vibrer, de ressentir, de jouer avec les couleurs et de partager ses émotions , et aussi de  marcher sur un fil comme un équilibriste. A partir du moment où j’ai accepté cette évidence,  mon inspiration est revenue, et depuis je me sens plus libre. Je vais ainsi reprendre une activité indépendante, même si je sais que ce ne sera pas toujours évident. Mais je veux croire en mes rêves.  Et vous, avez vous aussi un rêve que vous aimeriez réaliser ?

ateliermanujo

 

10 réflexions au sujet de « Pourquoi mon retour à la peinture ? »

  1. Article très intéressant, hâte de voir ce que ton blog nous propose comme jolies choses et de lire tes prochains articles. C’est un joli rêve que tu as là, n’hésite pas tout donner pour le réaliser. 🙂

    Pour ma part, j’ai un bon nombre de rêves mais pour le moment, sans entrer dans les détails, ce serait de m’épanouir plus tard dans ma vie professionnelle et personnelle, entourée de ceux que j’aime, découvrir et créer des choses, partager et surtout: voyager…

    Voilà, j’ai un peu raconté ma vie haha, à bientôt !

    1. Merci pour ton commentaire Elodelalune et pour tes encouragements. Ca me touche vraiment. Je te souhaite de trouver l’inspiration pour te créer un quotidien à l’image de tes nombreux rêves… A très bientôt !

  2. Un blog est un avenir prometteur!
    Hâte de pouvoir en découvrir plus…

    Il n’y a pas plus bel éveil que de se trouver soi même et de s’accepter tel que l’on est, surtout avec tel talent!

    Heureuse de retrouver notre artiste, que tes oeuvres et enseignements nous apportent rêves et évasions…

    Je te souhaite une belle réussite!

    1. Je te remercie Mélissa de m’encourager à travers ce chaleureux commentaire plein d’ optimisme, et te souhaite aussi de t’épanouir en continuant à créer d aussi ravissants bijoux…A très bientôt !

  3. Tu as bien raison Manuela Joe, il ne faut pas aller contre sa nature. Le goeland de M. Baudelaire le sait bien lui aussi….
    Quel plaisir de trouver ce joli vent chaud de plaisir et frais de liberte par ici ! Ca sent bon la creativite, mais pas que… So long

    1. Merci LeColibri, et quelle belle plume…Des mots qui évoquent le voyage et la liberté, il peut arriver que l’on se trompe de direction mais comme c’est bon de retrouver le chemin…à bientôt !

  4. Comme le disais si bien il y a quelques jours tu n’es plus la petite Manuella que je trouvais toute menue et à qui l’on aurait donné protection sans confession !!!
    Un changement radical c’est opéré ces trois derniers mois, moi qui ne te vois qu’épisodiquement lors de nos réunions entre  » Fêlés  » de tous horizons, je peux dire que tu me surprends mois après mois.
    Vivement fin 2016 j’ai hâte de voir le résultat final, si tant est qu’il y ait une finalité… à ton ascension vers Le Fuji-san, (plus haute montagne du Japon 3776m)
    Bonne mue vers un avenir plein de promesses il suffit d’y croire et les 3/4 du chemin sont déjà faits.

    L’avenir appartient à ceux qui ce lèvent tôt, parait-il,
    à la vue des horaires auxquelles tu réponds aux commentaires, j’en déduit qu’il est tout à toi. ;))
    Bon vent et que ton inspiration te guide vers de nouveaux horizons plus beaux, plus poétiques et plus chaleureux encore.
    À bientôt

    1. Merci Thierry pour cette belle envolée imagée, qui m’a fait voyager l’espace de quelques instants, aux pieds du Mont Fuji-san. Tes encouragements me touchent beaucoup, et je ne saurais que te souhaiter à toi aussi un franc succès et une belle réussite dans l’accomplissement de ton chouette projet, à bientôt !

Laisser un commentaire